OLLIVIER DYENS

Notice biographique

Ollivier Dyens enseigne au département d’Études françaises de l’Université Concordia. Il est fondateur et webmestre de Chair et Métal ( www.chairetmetal.com ), revue en-ligne qui analyse la société machine contemporaine. Ce site s’est mérité de nombreux prix internationaux dont celui de meilleur site du mois du Monde Interactif et de meilleur site littéraire de La Presse de Montréal. Ollivier Dyens est aussi l’auteur de Prières, recueil de poésie publié aux Éditions du Vermillon; de Chair et Métal: Évolution de l'homme, la technologie prend le relais (prix du meilleur essai, Société des écrivains canadiens, section Montréal), ouvrage qui a lancé, en mars 2000, la nouvelle collection Gestations chez VLB Éditeur et qui est publié en anglais à MIT Press; et de Les Murs des planètes suivi de la Cathédrale aveugle (livre-cédérom), publié lui aussi chez VLB Éditeur.

Titre et sous-titre de la proposition

  • Forum sur l’impact des technologies posthumaines sur l’art et l’enseignement

    La langue web et la pensée en réseau : les nouvelles structures de connaissances à l’ère technologique

Résumé de la proposition

Depuis quelques années, il est courant de critiquer les étudiants qui fréquentent nos institutions (peu cultivés, mal formés, incapables de longues périodes de concentration, etc.). Pourtant, les années 1990 ont été une période de croissance exceptionnelle. Qu’est-ce à dire? Eh bien, qu’une structure d’apprentissage complexe et multiple mais difficilement identifiable selon les critères habituellement utilisés (connaissance encyclopédique, linéaire, hiérarchique et séquentielle) opère sur toute une génération. Cette structure d’apprentissage n’est ni linéaire, ni hiérarchique, ni verticale. Elle se définit par ses déplacements et se déploie dans le mouvement.

Le web est probablement le meilleur exemple de cette nouvelle structure car la connaissance-web s’acquiert dans l’acte de naviguer. Nous zappons, non pas par paresse, mais par créativité. Nous surfons, non pas par désœuvrement, mais par intérêt, par goût de la découverte, par curiosité. Nous cliquons, non par ennui, mais bien afin de créer d’innombrables montages virtuels qui nous font accéder à de nouvelles connaissances.

Nous voici aujourd’hui à l’ère de la pensée en réseaux, la pensée par glisse et associations d’idées, la pensée fondée sur l’architecture logiciels. Nous voici aujourd’hui à l’ère d’une nouvelle humanité qui parle la langue informatique et qui pense par la langue web. Cette communication tentera d’identifier les structures de cette nouvelle pensée et de réfléchir à ses implications sociales et artistiques.

URL

http://www.chairetmetal.com