JOANNE LALONDE

Notice biographique

Joanne Lalonde, professeure au département d’histoire de l’art de l’UQAM, directrice du programme de baccalauréat et responsable des cours concernant les rapports entre art et nouvelles technologies. Ses recherches portent sur les pratiques d’art réseau et médiatique. Spécialisée en vidéo canadienne, elle a publié plusieurs articles sur la vidéo contemporaine dans des périodiques culturels et ouvrages collectifs. Elle s’intéresse également aux représentations de genres et aux figures du métissage sexuel dans l’art actuel. Elle est vice-présidente du conseil d’administration de la Galerie Dare-Dare.

Titre de la proposition

  • Technologies du corps

Résumé de la proposition

Le sujet de cette communication interroge la nature technologique du corps. Cette notion de corps technologique concerne, d’une part, les représentations médiatisées (vidéo, photographie, image numérique, body art), qui présentent précisément les interactions sujet-technologie, où le corps isolé n’est plus une finalité et où il se trouve « anaturalisé » par ses rituels de présentation. Détournements, hybridations avec la machine, cyborgs, les représentations du corps technologiques impliquent soit une vision divisée soit, au contraire, une conciliation entre le corps vivant et la machine inanimée.

Mais le corps technologique concerne également le corps comme construction sociale, l’image du corps normatif qui témoigne de son contexte de production, qui traduit et trahit les structures historiques et politiques qui le transforment. Ce texte propose donc d’examiner ces différentes pratiques artistiques et médiatiques qui remettent en question nos conceptions concernant la naturalité apparente du corps humain.