PROGRAMMATION VIDÉO

Détournements machinés

Commissaire : Yves Amyot

Onde magnétique, onde radio, composé chimique, machine ou prothèse que l'on retrouve accrochés, attachés ou injectés, absorbés et traversés par le corps, sont détournés de leur rationalité technologique. De la passivité à la création, il émerge de ces détournements machinés des postures et des points de vue qui transcendent notre être au monde.

Programme :

  • Jana Sterbak et Ana Torfs

    Sterback vit et travaille à Montréal et à Barcelone. Depuis les années 1980, son travail en installation, action, performance, film et vidéo a été présenté à travers l’Amérique du Nord et l’Europe. Ana Torfs est une artiste vidéaste belge qui a collaboré à la bande Condition avec Jana Sterbak.


    Condition (Canada/Belgique. 1995 – 10 min.)

    Dans un aérodrome désert, un jeune homme soigné, anonyme, marche en cercles. Son effort physique est entravé par l’armature de métal de ce qui ressemble à une énorme larve, que l’homme pressé traîne derrière lui, sur des roulettes. Nous sommes confrontés à la simplicité radicale de la séquence filmique, alors que les mouvements panoramiques de la caméra crée un dynamisme exceptionnel.

  • Chantal duPont

    Née en 1942 à Montréal, Chantal duPont est professeure à l'Université du Québec à Montréal depuis 1985. Artiste multidisciplinaire, elle a participé à de nombreux festivals internationaux de vidéo et à des expositions individuelles et collectives, tant au Québec qu'à l'étranger. La problématique de l'identité du territoire et de ses frontières reste au centre de l'ensemble de sa production vidéographique.

    Du front tout le tour de la tête (Québec. 2000 - 28 min.)

    Tourné entre le 4 mai 1999 et le 1er février 2000, ce journal vidéo regroupe une série d'autoportraits, une tête dans tous ses états. L'auteure soumet son propre corps à des travestissements, à diverses transformations de sa tête au moyen d'objets, de végétaux et de mouvements corporels, brouillant ainsi les certitudes identitaires. Face à la maladie, le récit de petites victoires d'enfant aide à trouver un espace à conquérir, celui qui projette en avant. Il neige des étoiles dans sa tête.

  • Anne Mc Guire

    Anne Mc Guire a grandi au Minnesota, dans la Vallée du Joyeux Géant Vert. Elle enseigne au San Francisco Art Institute. Elle travaille au Castro Theater, institution renommée de San Francisco.

    When I was a monster (USA. 1996 - 6 min.)

    Une performance qui aborde les séquelles d’un accident vécu par l’artiste.

  • Steven Matheson

    Née aux –États-Unis, Steve Matheson est un vidéaste et un créateur d'installations qui travaille aux frontières des formes narratives du documentaire et de la fiction, explorant les façons de réinterpréter le quotidien et de l’ouvrir à l’invention fictionnelle, à l’interprétation esthétique et à la critique sociale. Sa plus récente bande vidéo, Apple Grown in Wind Tunnel, a été primée au Golden Gate Award for New Visions in Film and Video, du International Film Festival, de San Francisco. Il enseigne au Center for Contemporary Music, de Mills College, en Oakland, Californie.

    Apple Grown in Wind Tunnel (États-Unis, 2001- 26 min.)

    Ce film noir, absurde et microscopique dépeint les activités secrètes d’un réseau de gens malades et leur détermination à créer des méthodes alternatives de soins, dans un monde en manque de ressources naturelles. Tout en examinant les implications de la santé, de la maladie et du bien-être dans la culture post-industrielle, Apple aborde la diffusion marginale d’une sous-culture mûe par le désir irrésistible de trouver une cure, à travers les radios pirates, les sites de déchets toxiques et la grand-route.

  • Justine Cooper

    Née à Sidney, en Australie, Justine Cooper a présenté son travail dans plus de 30 festivals, dans 12 pays, à travers 5 continents. Ses intérêts portent sur les façons dont les technologies médicales modifient nos conceptions du temps, de l’espace et de l’identité et, plus récemment, sur les systèmes de translation, de configuration et d’aléatoire. De 1996 à 2000, elle a enseigné la culture Internet et les nouveaux médias à l’Université de Sydney.

    RAPT (Australie. 1998 - 5 min)

    RAPT met en scène un corps virtuel fait à partir de l’imagerie par résonance magnétique. Sensible au volume de l’eau contenue dans le corps humain, le scanner permet de visualiser ce dernier en trois dimensions.

Nous remercions de leur collaboration :

  • Marie-Christine Couture, assistante à la programmation vidéo