CORPORÉALITÉ

Pour ce projet, nous définissons la corporéalité comme la capacité de sentir la réalité environnante et d’agir sur celle-ci à travers le corps. Cette capacité peut se développer à l’aide de diverses approches physiques ou thérapeutiques et de technologies de soi : pensons entre autres à la danse créative, aux techniques de relaxation et de méditation, à l’haptonomie, à des moyens tels que le journal de bord et la relation épistolaire.

Les recherches en pédagogie se sont peu penchés sur l’impact de la dimension socio-affective et de la dimension spirituelle sur l’apprentissage. À notre avis, une pédagogie posthumaine devrait tenir compte de ces dimensions. Elle prendrait comme point de départ la présence d’un corps sensible dans ses rapports aux autres, au monde et à la machine. Elle considérerait l’ensemble des intervenants d’une situation d’apprentissage, couplé ou non à leur machine, comme un corps pédagogique avec ses caractéristiques propres.