HISTORIQUE DU PROJET

Cet événement poursuit la tradition de l’exposition annuelle organisée par l’École des arts visuels et médiatiques, de l’UQAM, qui vise essentiellement à faire connaître les préoccupations artistiques des professeurs. Or, l’École a une double mission, celle de former des artistes et celle de former des artistes-enseignants pouvant intervenir dans différents milieux éducatifs. Il s’agit de la troisième manifestation qui concerne explicitement la recherche en enseignement des arts dans les écoles, mais cette fois, en l’arrimant directement à la recherche en création.

Le projet permet de faire connaître certaines préoccupations liées à des enjeux artistiques et éducatifs actuels. Il renforce les efforts de diffusion déployés lors du premier événement, en 1997, Postmodernisme et éducation artistique, et celui de 1999, Culture populaire et identité permutable. Il poursuit la réflexion amorcée sur la pédagogie artistique avec ces événements. Il innove en mettant sur pied une structure d’intervention pédagogique médiatique qui pourra servir de modèle au développement d’une pédagogie posthumaine.